A-venir

#Trans2019 : Eden Daho, création à l’Aire Libre, première française du live d’Acid Arab et Danse aux Trans

27.08.2019

Cette année encore, les Trans Musicales accueilleront plusieurs créations artistiques inédites. Outre la Création à l’Aire Libre, qui donne sa chance depuis 1997 à un jeune artiste de construire un spectacle live original, les Trans Musicales seront le théâtre de la première française du show live d’Acid Arab, du spectacle Näss de la Compagnie Massala, et du retour d’Etienne Daho sur le festival avec deux dates au Théâtre National de Bretagne, où il jouera son album Eden.

EdenDahoTour

C’est un événement tout à fait particulier de recevoir Étienne Daho sur une scène des Trans Musicales, puisque sa première fois était également la nôtre, lors de la première édition du festival en 1979. Après cette folle initiation au live au sein du collectif éphémère Entre les Deux Fils Dénudés de la Dynamo, le Rennais venu d’Oran éclot véritablement en tant qu’artiste sur cette même scène de la Salle de la Cité l’année suivante, mais accompagné par les musiciens de Marquis de Sade et sous le nom « Étienne Daho Jr. ». Il explose médiatiquement dans les années qui suivent en enchaînant les tubes à partir de 1984 et c’est donc en pop star (et en pleine « Dahomania ») qu’il revient sur le festival en 1986 pour une grande soirée « Daho et ses amis ».

40 ans après ses débuts, Étienne Daho a aujourd’hui un statut à part dans le paysage de la chanson et de la pop en français. Plutôt qu’une tournée nostalgique et convenue en forme de best of, l’artiste envisage ces retrouvailles comme une « re-création », une opportunité de mettre en lumière et de rendre justice à Éden, l’un de ses albums préférés dans sa discographie dont la sortie en 1996 a dérouté et étonné nombre d’auditeurs et de journalistes musicaux. D’abord, esthétiquement : alors que sa touche caractéristique reposait souvent jusque-là sur des guitares cristallines, des rythmes funky et des refrains pop imparables, Étienne Daho s’imprègne à Londres des sons électroniques anglais des années 1990 et entame une mue nourrie de grooves acid jazz, trip hop, house et jungle, comme le fait David Bowie exactement au même moment. Autre évolution, il adopte un phrasé vocal plus libre, un parlé-chanté déjà expérimenté dans le passé, ce qui lui permet de jouer avec ce groove relâché et traînant parfois associé à Serge Gainsbourg. La prise de risque artistique et la volonté de changement ont beau avoir déstabilisé certains auditeurs à sa sortie, Éden est devenu, années après années, un véritable classique pour nombre de fans qui ont pris le temps de comprendre cette œuvre si chère à l’artiste, pour les évolutions musicales qu’elle représente, mais aussi pour les thèmes abordés dans ses textes très intimes.

Au-delà de l’album Éden, ce concert est également l’occasion pour Etienne Daho de revenir sur les titres sortis l’année précédente (en 1995, lors d’une collaboration avec le groupe anglais Saint Etienne), et plus largement sur cette période charnière de sa carrière qui lui a alors permis de s’affranchir de certains codes de la pop un peu trop contraignants pour son amour de la liberté. Et ainsi de continuer à renouveler ses ambitions créatives.

Étienne Daho jouera au Théâtre National de Bretagne dans le cadre des Trans Musicales les 4 et 5 décembre 2019.

Mise en vente des places le 10 septembre à 13h

La billetterie

Le site du TNB

 

Création à l’Aire Libre : Lous & The Yakuza

Chaque année pendant Les Trans Musicales, le Théâtre L’Aire Libre est le cadre de créations artistiques inédites. Un écrin de velours qui a accueilli depuis 1997 plus de 20 artistes en résidence, tels que Yann Tiersen, Venus, Stromae ou plus récemment Jeanne Added.

Cette collaboration a ainsi pour but de proposer aux artistes les meilleures conditions possibles de création musicale et scénographique. Premiers spectacles, rencontres inédites… plusieurs jours d’affilée sont dédiés au montage et à la mise en place de ces créations, présentées ensuite chaque soir du festival.

Cette année, du 4 au 8 décembre, Les Trans invitent Lous And The Yakuza. A 23 ans, cette artiste a déjà vécu plusieurs vies entre l’Afrique et la Belgique, ce qui a forgé sa personnalité et donné à son regard une intensité rare. Auteure-compositrice, mais aussi chanteuse au timbre particulièrement marquant, la jeune artiste s’est construite sur des contrastes qui font aujourd’hui la richesse émotionnelle de ses morceaux : elle écrit des chansons pop bouleversantes sur des sujets sérieux, voire graves, évoquant en cela la démarche de Stromae.

Lous a de grands rêves (« Je veux être l’exemple d’une femme noire qui a réussi toute seule, envers et contre tout »). Et avec l’énergie lumineuse qui la caractérise, elle compte bien les atteindre coûte que coûte.

La billetterie

Le site de l’Aire Libre

 

Acid Arab Live : première française

Découvert lors de la mémorable clôture des Trans Musicales 2013, Acid Arab était alors un duo de DJs (Guido Minisky et Hervé Carvalho) qui cherchait à fédérer des artistes capables de produire avec fines

se des morceaux de musique électronique dansante aux sonorités arabes et moyen-orientales. Le succès de ce projet aussi humain que musical leur a depuis permis de jouer partout dans le monde et de devenir un collectif riche de ses multiples collaborations, notamment avec le claviériste algérien Kenzi Bourras qui a intégré le groupe.

A l’occasion de la sortie sur le label Crammed Discs de leur nouvel album Jdid, le « groupe français le plus exporté depuis 2017 » nous fait l’honneur de son premier concert en France. Et nous propose en outre plusieurs invités de marque, dont les premiers confirmés sont le héraut algérien du raï moderne Sofiane Saidi, le grand chanteur turc Cem Yıldız ainsi que Les Filles de Illighadad, chanteuses envoûtantes du Sahel nigérien. Musicalement, le dialogue entre techno occidentale et musiques arabes est des plus singuliers puisqu’on y entend du raï, de la dabkeh irako-syrienne, des incantations chaouies, de l’arghul palestinien, du mezoued tunisien et même des darboukas psychédéliques.

Bien au-delà des espérances de ses deux fondateurs, Acid Arab est donc bien devenu aujourd’hui le moyen le plus efficace de repousser les frontières de la fête.

Le clip de Club DZ

 

Danse aux Trans : Näss

Dans le cadre des 41e Rencontres Trans Musicales, la Compagnie Massala viendra présenter son spectacle intitulé Näss (les gens) les vendredi 6 et samedi 7 décembre 2019 au Triangle.

Dans ce spectacle, sept hommes exaltent la puissance du collectif dans une danse intense et acrobatique, avec un seul moteur : le rythme ! Dialogue entre danses et musique traditionnelles d’Afrique et cultures urbaines, Näss reflète le parcours du chorégraphe Fouad Boussouf qui livre ici une danse hip-hop effrénée et connectée à ses racines tribales et africaines.

Le site du Triangle

Teaser

Retrouvez dès maintenant les Pass 3 jours et Pass week-end Parc-Expo ainsi que les places soirées.

Billetterie