A-venir

Pour l’amour de la découverte : l’Ubu accueille la scène française émergente le 14 février

12.02.2020

Vendredi 14 février aura lieu à l’Ubu une soirée placée sous le signe de la découverte de la nouvelle scène française. C’est ainsi que trois jeunes artistes à l’aube de leur carrière monteront sur scène afin de nous présenter leurs univers musicaux. Mais qui sont Arthur Ely, Ian Caulfield et Météo Mirage  ? Tentative de réponse en trois courts portraits.

 

Arthur Ely

Repéré en 2018 avec son premier EP Standard, révélation du chantier des Francofolies de La Rochelle en 2019, Arthur ELY est un jeune strasbourgeois de 23 ans. En constant aller-retour entre noirceur et humour, ses morceaux témoignent magnifiquement de la porosité actuelle entre rap et chanson. S’il revendique comme influences des musiciens aussi divers que Jimi Hendrix, Jacques Brel ou Booba, son esthétique le rapproche d’artistes tels que Lomepal, Vald et Romeo Elvis. Personnage provocateur, grande gueule au charisme inné, Arthur Ely a publié en 2019 un album fort recommandable nommé En trois lettres

Arthur Ely — Le dernier homme (issu de l’EP Standard, 2018)

Arthur Ely — Mayday (issu de l’album En trois lettres, 2019)

 

 

Ian Caulfield

Protégé des rémois de The Shoes, Ian Caulfield adore brouiller les genres. Sa musique, qui alterne incursions dream-pop façon Beach House, boîtes à rythme hip-hop et guitares pop, propose un véritable jeu de piste ultra grisant. Inspiré par le rock aux envolées lyriques de Jeff Buckley (dont il a récemment repris “Grace” lors d’une superbe session), ce musicien qui aime se cacher derrière ses cheveux et son couvre-chef (ce qui lui donne des faux airs de Mac DeMarco) déploie des chansons pop planantes aux constructions complexes, en n’étant accompagné que de sa guitare et d’un sampler électronique.

Ian Caulfield — Pas Grand Chose

Ian Caulfield — Winter Leaf (live)

 

Météo Mirage

Venu de Paris, Météo Mirage est un jeune groupe qui joue une pop psychédélique aux envolées synthétiques. Chantant en français, le quintette a publié en 2019 un premier EP intitulé Pacifique qui témoigne d’influences aussi diverses que Tame Impala (pour les ambiances oniriques de “Pacifique” ou “L’Averse”) ou Etienne Daho (pour les morceaux les plus synthétiques, tels que “Le Vide”). 

Météo Mirage — Pacifique (issu de l’EP Pacifique)

Météo Mirage — Le Vide

 

Ces trois artistes joueront à l’Ubu le vendredi 14 février à 20h.

Infos et billetterie