Actu

Retour aux sources : Eighty

24.11.2020

On découvre souvent les artistes sur scène, sur album ou dans un clip. On peut aussi apprendre à les connaître autrement, en s’intéressant aux groupes et aux morceaux qui les inspirent ou les ont inspirés, et qui sont même parfois à la source de leur cheminement musical.

Patrice Arcens, alias Triss, est l’un des deux chanteurs du groupe disco funk Eighty, accompagné par Les Trans en 2020. Il analyse l’ADN musical du sextet rennais.

Jungle

« Jungle représente une grosse influence. C’est Owen (Rousselle), le bassiste du groupe, qui adore et qui nous a fait découvrir ce collectif britannique. Avec Did (Didier Menou), le deuxième chanteur, on vient du projet Bukatribe qui mélangeait le chant et le beatbox, du coup on aime beaucoup l’utilisation harmonique de la voix chez Jungle. Le clip de Smile [2018] montre de la danse, du sourire, un rapport festif à la musique. C’est aussi ce que l’on recherche avec Eighty. Nos morceaux disco sont pêchus et sont conçus pour faire bouger les gens. On essaye de proposer à travers nos concerts des moments de partage et de bonne humeur. »

Justice

« Nous avons choisi Civilization [2011], mais nous aurions pu retenir d’autres titres de Justice. Nous aimons beaucoup l’esthétique léchée du clip. Justice c’est l’influence électro du groupe. Nous avons un côté un peu techno, avec ce pied qui marque tous les temps. En fusionnant les styles, Justice a apporté de la fraîcheur. Notre démarche est similaire, nous partons de la disco pour aller vers la musique électronique. Il y a aussi un côté punk sur scène à travers l’énergie que nous dégageons. Les membres du groupe viennent tous de milieux différents. Avec Did, on vient plutôt du hip hop, le bassiste Owen, lui, joue du punk, le batteur et producteur du groupe, Dan (Voisin), est à l’origine de la formation reggae ska Percubaba. Notre spectre est très large. »

Chic

« Chic, c’est notre base du disco. Il faut toujours partir de la source, même si on essaye de faire les choses à notre sauce avec une touche de modernité. Owen et Dan qui sont à l’initiative du projet Eighty avaient surtout envie de faire danser les gens. Chic fait partie de l’ADN commun des membres du groupe. Son guitariste Nile Rodgers a quasiment inventé la guitare funky avec les “cocottes” [technique consistant à jouer de la guitare en étouffant les cordes pour mettre en valeur la rythmique]. La basse de Bernard Edwards possède un groove unique. Nous on joue un groove plus droit, plus techno, avec une basse plus rock. »

Jamiroquai

« Comme chez Justice, ce qu’on aime chez Jamiroquai c’est sa façon de reprendre les codes et de les mettre au goût du jour. On apprécie le côté club d’un morceau comme Little L [2001]. Dans les années 2000, Jamiroquai s’est tourné vers les musiques électroniques. On a trouvé ce choix super intéressant. On aime le charisme du bonhomme, sa manière d’occuper l’espace, une vraie pile électrique. »

NTM

« On a choisi NTM surtout pour le côté scénique, pour l’énergie rock, voire punk, qui transpire du duo Kool Shen/JoeyStarr. Les deux hommes sont complémentaires, le Yin et le Yang. Ils ont 50 piges et ils mettent tout le monde d’accord. Ils possèdent une science de la scène, une capacité à retourner le public avec leur charisme. Ils sont une source d’inspiration pour le tandem que je forme au chant avec Did. Je serais plus la force tranquille et Did l’énergie. »

Eighty jouera dans le cadre de l’événement Les Trans s’invitent chez vous :

le samedi 5 décembre 2020 à 21h30 sur lestrans.com et TVR 

et le même jour à 22h sur lestrans.com et sur France.tv/Culturebox.

Découvrir Eighty     

Écouter la playlist complète