Actu

Retour aux sources : Ekilibro Noah

24.11.2020

On découvre souvent les artistes sur scène, sur album ou dans un clip. On peut aussi apprendre à les connaître autrement, en s’intéressant aux artistes et aux créations qui les inspirent ou les ont inspirés, et qui sont même parfois à la source de leur cheminement artistique.

De la découverte du breakdance à la mise en scène, le danseur et chorégraphe camerounais Ekilibro Noah – artiste accompagné par Les Trans en 2020 – commente le chemin qui l’a conduit jusqu’à la création du spectacle Parcours.

Bboy Junior

« Au départ, je suis plutôt attiré par le cirque. Je veux devenir équilibriste. Malheureusement, au Cameroun, il n’y a pas de structure pour ça. En 2005–2006, je découvre la pratique du breakdance [style de danse au sol athlétique et acrobatique né à New York dans les années 1970 et associé à la culture et à la musique hip hop] et je tombe sur une vidéo de Bboy Junior (Junior Bosila Banya, souvent appelé Junior). Je suis impressionné. Ayant contracté la polio enfant, l’artiste hip hop français d’origine congolaise utilise beaucoup ses bras pour s’exprimer. Son handicap est devenu une force. Son art, entre le cirque et la danse, m’inspire. On m’a surnommé Ekilibro parce que je tenais tout le temps en équilibre sur les mains moi aussi.

Bboy Physics

« Je vois pour la première fois une vidéo du breakdancer coréen Bboy Physics en 2009. A la différence de Bboy Junior, il peut utiliser tout son potentiel physique. Cette liberté m’apporte une nouvelle énergie. Je me rends compte des possibilités de mon corps, notamment l’utilisation des jambes. Je m’entraîne tous les jours. Depuis 2007, je participe à des compétitions au Cameroun avec mon groupe, Sn9per Cr3w. »

Bboy Neguin

« Le Brésilien Bboy Neguin intègre dans sa danse des éléments de capoeira. Pour moi, c’est un profond basculement. Nous sommes en 2011. De manière autodidacte, à travers des vidéos sur Internet, je me penche sur cette culture, j’en apprends les figures et la philosophie. La capoeira invite à une approche sensible du mouvement. Elle s’appuie sur la fluidité, la souplesse, l’énergie.  C’est à la fois de l’acrobatie, de la danse, un art martial, une pratique spirituelle… »

Ballet Star par la Compagnie Pyramid

« En 2013, je voyage pour la première fois à l’étranger pour me rendre au Jeux de la Francophonie, à Nice, avec mon groupe. C’est l’occasion d’assister à une représentation du spectacle Ballet Bar de la Compagnie Pyramid qui met en scène la danse hip hop pour servir un propos. C’est un tournant décisif dans ma carrière : je peux être dans le registre de l’interprétation, pas seulement dans celui de la performance. De retour au Cameroun, avec trois membres du Sn9per Cr3w, nous mettons sur pied notre première création : Intégration. Le titre fait référence à la difficulté que rencontre la danse hip hop pour se faire accepter dans le circuit traditionnel du spectacle au Cameroun. »

Serge Aimé Coulibaly 

« Le danseur et chorégraphe burkinabé Serge Aimé Coulibaly est venu en 2014 à l’Institut Français de Bamako. J’ai participé à un stage avec lui. Sa démarche est de mettre en avant la culture et la danse africaines. Cela a sonné comme un rappel sur l’importance de nos origines, de nos danses, de nos traditions, de nos coutumes. Serge Aimé Coulibaly a su, avec d’autres artistes, nous donner des outils pour exploiter cette richesse. Je suis danseur hip hop et je suis africain. J’ai une histoire familiale, personnelle. Parcours, mon dernier spectacle, se nourrit de tout ce que j’ai pu traverser. C’est une synthèse. Je le définis aussi comme un labyrinthe. J’y cherche ma voie, aidé par les gens qui m’ont tendu la main et supporté tout au long du chemin ».

Ekilibro Noah présentera un extrait de son spectacle Parcours le samedi 5 décembre 2020 à 18h lors d’une avant-première sur la chaîne Youtube des Trans Musicales.

Découvrir Ekilibro Noah   

Visionner la playlist complète