Actu

Trans Musicales 2020, raisons et conditions du maintien

22.10.2020

Aux Trans, notre rôle premier consiste à mettre en place les conditions pour que les musiques actuelles en tant qu’art, les artistes qui les portent, et les personnes qui s’y intéressent puissent se rencontrer au travers de l’expérience des concerts.

Dans le contexte épidémique, cette expérience est fortement modifiée, c’est certain.
Nous ne nierons pas que nous préfèrerions pouvoir vous inviter à participer aux Trans Musicales cette année dans les mêmes conditions que d’habitude.
Mais cela n’est pas possible.

Les premiers concerts que nous avons vus, puis organisés, en format assis/masqué/physiquement distancié nous ont troublés, parfois frustrés…
Ils nous ont aussi convaincus qu’il vaut mieux un concert dans ces conditions que pas de concert du tout.
C’est vrai pour l’expression des artistes.
C’est vrai pour l’émotion des publics.
C’est vrai pour la vivacité du domaine de l’événementiel en spectacle vivant, et de toutes les personnes qui y sont engagées et qui, parfois, en vivent.

Voilà pourquoi nous avons souhaité maintenir le festival, malgré les restrictions que nous devrons appliquer et imposer aux artistes, publics et équipes.

Maintenant que le festival se profile (croisons les doigts pour qu’il puisse se tenir jusqu’au bout), il va nous falloir collectivement en respecter la règle du jeu.
Que l’on soit ou non convaincu·e du bienfondé et de la pertinence des recommandations sanitaires édictées par les pouvoirs publics, les respecter strictement est la condition absolue pour que le festival puisse avoir lieu.

Et quand on parle de condition absolue, ce n’est pas un vain mot.
Cela signifie que si les consignes ne sont pas respectées (port du masque et station assise devant les concerts, respect de la distanciation physique, interdiction de danser, sens de circulation…), le festival pourrait être interrompu, voire annulé.
Certes, ce n’est pas très fun. Mais les choses sont claires.
A chacun·e de voir…

Soyez assuré·e·s qu’il est vertigineux pour des organisateur·trice·s de concerts et de festivals comme nous de devoir vous passer un tel message, vous engageant à ne pas danser, ne pas déambuler librement.
Pour être honnêtes, nous n’y aurions pas été prêt·e·s au printemps dernier. Mais la crise épidémique dure, nous devons vivre avec ce virus, donc les cartes sont rebattues. Et le silence, le manque et le vide nous semblent bien pires que l’altération, même forte, des conditions de vie festivalière.

Nous comprenons bien que la teneur de ce message est susceptible de faire passer l’envie d’expérience Trans Musicales cette année chez certain·e·s d’entre vous. Si c’est votre cas, nous espérons vous compter parmi nous dès que le festival pourra retrouver une configuration plus habituelle.

A toutes celles et ceux qui, comme nous, pensent que la soif de musique live mérite bien quelques sacrifices temporaires, nous donnons rendez-vous du 2 au 6 décembre prochain pour vivre ensemble les 42es Rencontres Trans Musicales de Rennes et s’adonner, distancié·e·s, masqué·e·s, assis·e·s, mais réuni·e·s, au plaisir de la découverte artistique !