Chronique

La mini-tournée d’Alvan dans le quartier du Blosne !

22.02.2021

Cette semaine a pu faire office de mini-tournée pour Alvan. Quatre concerts en une semaine, deux lieux, un public de plus de 150 personnes.

Cela semble extraordinaire, vu la situation actuelle, de pouvoir organiser des concerts en présence de publics. Ces événements sont rendus possibles grâce à la volonté et la confiance de la part de toutes les parties prenantes du projet de résidence, sachant que les actions d’éducation artistique et culturelle restent autorisées dans les établissements scolaires au niveau national.

Mardi 16 février : concerts et rencontres à l’École Pascal Lafaye 

Une résidence territoriale est pour les Trans un partenariat avec un territoire, ses habitant·e·s et ses structures, qui permet d’installer une relation durable. La fréquentation de concerts, la pratique artistique, les rencontres et visites de lieux constituent un programme dont l’objectif est, au-delà de la découverte des Trans, le développement de la sensibilité et de l’esprit critique.

La première année de résidence est le temps de la rencontre. Le début d’année scolaire ayant été si particulier, la relation s’est accélérée et Alvan est déjà le deuxième artiste, après IA404, qui vient à l’école pour faire des concerts et des rencontres avec les élèves. Après une matinée d’observation des balances (temps de calage technique avant un concert), les élèves ont pu participer à un concert puis à un temps d’échanges.  

Comment s’appelle la petite guitare ?” 

Comment tu fais la chanson Damiana ?” 

Ça ressemble des fois à IA404 ce que tu fais”

L’écoute de nombreux groupes et le fait d’avoir vu IA404 et Alvan en concert permet aux élèves d’appréhender des projets artistiques de manière multiple : en assistant à leurs répétitions, en faisant des ateliers de pratique, en les voyant en concert. La fréquentation de concerts est une manière pour les élèves de situer leurs goûts et de savoir ce qu’elles·ils aiment et d’acquérir des connaissances sur la musique.

Jeudi 18 février : concerts et rencontres au Collège la Binquenais

Certain·e·s élèves du collège connaissent déjà Alvan, puisqu’elles et ils travaillent actuellement sur son clip ! Depuis décembre 2020, Bastien Dubois, un artiste de cinéma d’animation accompagné par l’AFCA (Association Française du Cinéma d’Animation) intervient auprès des élèves de cinquième pour leur faire découvrir cette discipline artistique. Parmi une sélection d’artistes, les élèves ont choisi Alvan pour créer son clip. Après l’avoir découvert en écoutant sa musique enregistrée, c’est  donc l’occasion pour ces élèves de cinquième de le voir pour la première fois en concert. Et puisqu’une mini-tournée implique plusieurs concerts, Alvan a aussi joué devant une classe de troisième associée au projet. 

Si Jul te demandait, tu ferais un feat avec lui ?” 

Peux-tu nous raconter tes premiers pas dans la musique? ” 

Est-ce que c’est pas trop dur pour toi en ce moment de jouer avec le Covid ?”

L’hybridation, à la fois esthétique et instrumentale, proposée dans le show d’Alvan suivie de la rencontre avec l’artiste permettent aux élèves de découvrir les références de l’artiste, du métal à la world music. La rencontre qui suit le concert apporte une autre approche pour les élèves qui peuvent réagir directement sur ce qu’elles·ils viennent de voir et de comprendre autrement la proposition artistique. L’occasion aussi de parler du fonctionnement d’un pad (machine reliée à un ordinateur permettant de jouer des sons enregistrés sur ce dernier), de la vocation de musicien, de l’envie de découvrir de nouveaux horizons, de cordes de ukulélé frottées avec une cuillère en bois, de toutes ces choses qui font partie du vaste monde d’Alvan. 

Les diverses actions proposées pendant une semaine comme celle-ci ont permis de lever la réticence, bien compréhensible, qu’avaient certain·e·s élèves à participer au concert d’un artiste qu’elles·ils ne connaissaient pas. Et au-delà de la séquence toujours sympathique des remerciements chaleureux, des selfies avec Alvan, des cris d’enthousiasme et des envies de prendre à leur tour le micro, ces temps de rencontre ont permis de partager avec ces élèves un maître-mot commun : “l’inconnu vaut toujours la peine d’être vécu” !