Chronique

Résidence en Bretagne romantique : this is the end !

29.06.2021

Le début de la relation des Trans avec le territoire de la Bretagne romantique, ses habitants, ses structures culturelles, scolaires, sociales, médicales remonte à plus de 7 ans. Elle a beaucoup évolué et s’est enrichie au fil des ans jusqu’à se transformer en une résidence des Trans sur le territoire pour une période de trois ans, un projet sur le long terme, alliant des spectacles, de la pratique artistique et de multiples rencontres entre la Bretagne romantique et Rennes. Cette résidence aura demandé autant de confiance et de moyens qu’elle aura laissé des moments inoubliables.

Commencer par découvrir plus en profondeur le territoire a été fondamental.
La première année de résidence a impliqué essentiellement une classe de la Cité scolaire François René de Chateaubriand de Combourg, des élèves de 4è à l’époque, et différents spectacles proposés, au Théâtre de Poche de Hédé-Bazouges, à l’Ubu et aux Trans Musicales. À la fin de l’année, plusieurs professeur·e·s de l’établissement étaient intéressé·e·s par le projet et nous avons écrit ensemble un projet où ils pourraient s’impliquer davantage, avec d’autres idées et d’autres publics. Et il se passa la même chose sur l’ensemble du territoire. Au point qu’un EHPAD rejoigne aussi l’aventure.

La deuxième année, l’année de la résidence artistique, fut riche et intense, proposant aux personnes accueillies à l’ITEP Les Rivières, l’EHPAD St Joseph et la Cité scolaire Chateaubriand de Combourg ainsi qu’à l’Association de la Bretèche de St-Symphorien de participer à de nombreuses actions, notamment autour de la résidence de création du groupe de musique MoHican.

Et puis, toutes les bonnes choses ont une fin et arrive (toujours trop tôt) le temps de se dire au revoir. Cette troisième et dernière année, malgré la crise sanitaire et les nombreux changements de programme, fut une belle manière de terminer cette résidence. Les élèves de 4è de la première année sont passés en classe de seconde. Plus de dix concerts et un spectacle de danse ont été proposés dans l’établissement scolaire ainsi que plusieurs heures d’ateliers de pratique artistique et d’ateliers professionnels lors desquels les élèves ont pu prendre part à l’organisation d’un événement.

Cette année, s’est terminée, le 14 juin, sous le soleil combourgeois et sur les airs musicaux de IA404 et Alvan, groupes accompagnés par les Trans. L’ambiance y était aussi joyeuse que déjà nostalgique de se dire que c’est déjà la fin.