fbpx
Dorothy Mazuka

Dorothy Masuka

Masuka, en dialecte Ndebele signifie « cool, relax ». Depuis plus de trente ans, Dorothy est la pionnière d’une musique, le marabi, dont le but est justement de se relaxer. Dans les années 50, les travailleurs itinérants rejoignent Johannesburg en emmenant dans leurs bagages des rythmes se mélangeant au swing et au be-bop venus des Etats-Unis. Le marabi était né. Elle enregistre pour la première fois à l’âge de 12 ans, puis comme Myriam Makeba et Hugh Maseleka, dégoutée de l’apartheid, elle décide de ne plus jouer en Afrique du Sud pour devenir vite populaire dans plusieurs pays africains. En 1980, le Zimbabwe devient indépendant et entre dans une phase d’essor. On redécouvre alors les valeurs sûres et le marabi. Juste reconnaissance des choses pour celle qu’on surnomme la Nina Simone africaine.

Jazz, afropop, Marabi, Mbaqanga, Rhythm and Blues
Hararé, Zimbabwé
Années 50

TRANS – 1991
Du mer. 04 Déc à 0h00
au sam. 07 Déc à 0h00