Ibaaku

Les hommes viennent de Mars, les femmes de Vénus. Ibaaku, lui, dit venir de Galsen. De cette planète, on sait peu de choses. Si ce n’est que son orbite épouse par endroits celle de Saturne, astre d’origine de Sun Ra, pionnier de l’afrofuturisme, cette relecture cosmique de la Great Black Music qui contribua à l’affirmation d’une identité noire. Ce n’est toutefois pas au jazz que carbure le vaisseau qui a transporté ce créateur protéiforme jusqu’à Dakar, mais au hip hop. Un hip hop purifié de ses monologues, dilué dans une mixture électronique des plus expérimentales, infusé de particularismes sénégalais et dont les reflets irisés évoquent les travaux de la Beat Scene que fédère Flying Lotus (passé aux Trans en 2007) à Los Angeles. Tout simplement sidérant.

Downtempo, Trip Hop
Dakar / Thiès, Sénégal
2014 pour

TRANS – 2016
Du mer. 30 Nov à 0h00
au dim. 04 Déc à 0h00