fbpx

James Hall

A la fin des années 80, le dénommé James Hall fondait Mary My Hope. La musique, androgyne et hypnotique, annonçait déjà le rock hybride de Jane’s Addiction, et le groupe rejoignait aux côtés des Black Crowes la catégorie mauvais garçons. Trop vite, trop tôt. La formation explose et James part s’installer à la Nouvelle Orléans. Là, il décide de repartir de zéro, se ressource, élargit son éventail musical et s’accompagne de trois musiciens. Sans barrière James Hall pille alors tout ce qu’il aime, du jazz au funk, de la soul au folk, pour un cocktail personnel et un brin glamoureux qui, selon certains, fait de lui un Bryan Ferry des années 90.

indie rock, pop rock, Rock, Rhythm and Blues
Atlanta, Etats-Unis
1987

TRANS – 1995
Du mer. 29 Nov à 0h00
au sam. 02 Déc à 0h00