fbpx
Licornia

Licornia

Au sud-ouest, du nouveau. Bordeaux, année 2007. Un peu désoeuvrés, très motivés, des filles et des garçons chassent la crise de la trentaine approchant en unissant leurs talents, leurs idées, leurs envies. Ils sont musiciens, dessinateurs, décident de se cacher derrière le nom d’Iceberg et investissent un bar qui a, depuis, fermé ses portes, El Inca. À défaut de se bâtir un empire, ces jeunes gens organisent des soirées au gré de leurs humeurs plurielles et de leurs goûts multiples. Concerts, happenings, expositions se succèdent, rythmés par un folk apaisé, un rock désaxé, une pop dévergondée, une électro déviante. Fanzines, sérigraphies, compilations CD-R témoignent de l’activisme de ce collectif débraillé, qui jamais n’oublie de s’amuser. Tous impliqués dans un projet qui leur est propre, les musiciens ont une nouvelle idée saugrenue : créer ensemble un autre groupe. Les Crane Angels sont une dizaine, déploient leurs ailes, font parfois un peu d’ombre aux autres formations jusqu’au moment où la tendance s’inverse. De cette tribu improbable s’échappent alors Botibol ou Petit Fantôme, que les médias spécialisés ont remarqués, alors que JC Satàn ou Lonely Walk, Strasbourg et Nunna Daul Isunyi, sans oublier la vétéran Lispector, sont bel et bien là pour confirmer une effervescence dont la source d’inspiration n’est pas près de se tarir. D’ailleurs, d’autres structures ont emboîté le pas de ces garnements surdoués, à l’instar du label-copain Animal Factory.
Un an après la résidence remarquable du label clermontois Kûtu Folk, Iceberg investit donc l’Aire Libre le temps de quatre soirées baptisées High On Democracy. À chaque fois, deux formations piochées parmi les noms sus-cités se chargeront d’ouvrir les hostilités avant de laisser la place à une création spécialement réalisée pour l’occasion… "Joué" par une vingtaine de musiciens du collectif, épaulé par des "cousins" échappés de Frànçois & The Atlas Mountains ou Archipel, Licornia est un conte musical fort de dix chansons, inspiré par l’imaginaire du Sylphide de Brighton, pseudoscience ou vraie fausse religion (et titre du premier album de Crane Angels), créées de toutes pièces par ces compères à l’imagination débordante. À tel point débordante que ce spectacle sidérant dont le héros s’appelle Josh est un hommage aux teen movies des années 80, aux comédies musicales comme Phantom Of The Paradise et à l’univers heroic fantasy du Seigneur Des Anneaux. Tiraillé "entre ésotérisme et néo-dadaïsme", Licornia fait valser cynisme et naïveté, humour et fierté sur fond de nostalgie et d’entertainment. Autant d’indices qui laisseraient à penser que les agitateurs d’Iceberg sont bel et bien givrés… Mais qui s’en plaindrait ?

Indie Pop, indie rock, Psychédelisme
Coldwave, folk pop, Jazz, Synth-Pop
Bordeaux, France
2007

TRANS – 2012
Du mer. 05 Déc à 0h00
au dim. 09 Déc à 0h00

TRANS – 2012
Du mer. 05 Déc à 0h00
au dim. 09 Déc à 0h00

TRANS – 2012
Du mer. 05 Déc à 0h00
au dim. 09 Déc à 0h00

TRANS – 2012
Du mer. 05 Déc à 0h00
au dim. 09 Déc à 0h00