Louise Roam

Son EP inaugural, paru au printemps dernier, est plus qu’un acte de naissance : c’est presque une consécration. Le temps des quatre titres de Raptus, aurélie Mestre, alias Louise Roam, lève le voile sur un univers aussi personnel qu’insolite. Puisant dans les musiques classiques – qu’elle connaît sur le bout de ses doigts de musicienne – et contemporaine, mariant les sonorités organiques aux arrangements électroniques, la demoiselle signe des chansons souvent teintées d’une mélancolie diffuse (Raptus, Solsken), flirtant avec une house tarabiscotée (l’instrumental Oppning) tout en imaginant des rythmiques féériques (The Walk). Envoûtante, intimidante, Louise Roam ne peut laisser indifférente.

electro-pop, Electronica, Synthpop, synthwave
House, techno
France
2011

TRANS – 2015
mer. 02 Déc à 21h00

TRANS – 2015
mer. 02 Déc à 21h00

TRANS – 2015
mer. 02 Déc à 21h00