fbpx

Meira Asher

Un choc. C’est ce qu’a reçu la minorité qui a eu l’occasion – la chance – d’écouter "Dissected", le premier album auto-produit de l’israëlienne Meira Asher. Un disque extrémiste dans sa conception et sa réalisation : la voix très pure de Meira est accompagnée, essentiellement, par des percussions – sur l’un des titres, on retrouve Yuval Gabay, l’excellent batteur de Soul Coughing. Une musique étrange et saisissante qui fait des excursions vers l’électronique ou des sonorités plus industrielles et accueille des textes "engagés" – en anglais, arabe, hébreu ou italien – sur des sujets souvent tabous comme l’intifada, l’inceste ou la sexualité féminin. Vous l’aurez compris, Meïra Asher ne pourra vous laisser indifférents.

hip hop, Jazz, Ragga
Israël - Pays-Bas

TRANS – 1996
Du jeu. 05 Déc à 0h00
au sam. 07 Déc à 0h00