fbpx

Messer Chups & Lydia Kavina

Quand on parle des russes de Messer Chups, rien n’est jamais vraiment sûr. Est-ce un groupe ou seulement un alias de Oleg Gitarkin entouré ponctuellement de quelques amis ? Est-ce le dernier repère d’espions soviétiques décidés à faire régner la terreur en Occident ? Sortent-ils réellement un album par an depuis 1998? Ce nom désigne-t-il vraiment des sucettes à la vodka ? Quelle est à cette date leur formation sur scène ? Parions sur la présence de Zombie Girl à la basse ainsi que sur celle de Lydia Kavina au theremin (qui n’est autre que la petite-nièce de Leon Theremin, le génial inventeur de cet instrument). L’autre certitude concerne la musique de Messer Chups : une orgie de samples d’easy-listening et de films d’horreur ou d’espionnage des 60’s sur lequel une guitare surf hystérique fait la course avec une contrebasse psychobilly et une batterie jazz qui s’emballe. Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que Mike Patton les ait récemment signé sur son label Ipecac : leur oeuvre est une incroyable collection de tubes schizophrènes destinée à un public qui n’a pas peur des vampires !

Russie
1998

Conférence-Concert du Jeu de l’Ouïe – 2005
Du lun. 07 Déc à 0h00
au sam. 10 Déc à 0h00

TRANS – 2005
Du mer. 07 Déc à 0h00
au sam. 10 Déc à 0h00