fbpx

Shellac

Aujourd’hui, Steve Albinl est un personnage culte de la scène underground américaine. Ce statut, il le doit avant tout à son rôle de producteur. Pas étonnant lorsque l’on sait que Nirvana, Wedding Présent, PJ Harvey ou Jésus Lizard sont déjà passés entre ses mains depuis quatre ans. Mais. Il ne faudrait pas oublier que ce gars-là est AUSSI musicien. Au début des années 80, il formait Big Black, groupe intransigeant à l’influence insoupçonnée qui préfère se séparer en 87 avant la reconnaissance populaire. Peu après, il s’embarque dans l’aventure Rapeman, dont le nom (le violeur), inspiré par une BD japonaise, défraye la chronique en Angleterre et aux USA. Re-split. Shellac, formé il y a un an, est donc le dernier projet en date d’Albini et le premier album du trio, "At Action Park", ressemble étrangement à son géniteur : implacable, sec, nerveux pour un hardcore-punk passé au vitriol et sans concession.

alternative metal, Post-Rock
Chicago, Etats-Unis
1992

TRANS – 1994
Du mer. 06 Déc à 0h00
au sam. 03 Déc à 0h00