The Red Goes Black

Après The White Stripes qui ont (re)fait voir rouge au blues puis The Black Keys, voici donc The Red Goes Black pour prouver que la Bretagne est pleine de ressources au-delà des seules plus grandes villes de Rennes ou Brest. Le quatuor aux deux guitares – et aux amplis qui fument –, ambassadeur du pays de Cornouaille aux Vieilles Charrues cet été, a facilement cofinancé grâce à ses fans l’enregistrement d’un prochain premier album. Quand le rouge vire au noir il reste encore et toujours de l’espoir.

Douarnenez, France
2012

TRANS – 2013
Du mer. 04 Déc à 0h00
au dim. 08 Déc à 0h00