Flashback

Exposition “Créations Trans à l’Aire Libre” — du 30 Novembre au 30 juin 2019

29.11.2018

L’Aire Libre fêtait l’année dernière 20 années de créations des Trans — c’est de ce fait le lieu qui a le plus d’années consécutives dans l’architecture des Trans Musicales 2018.

L’Aire Libre et Les Trans collaborent ainsi depuis 1997 pour proposer aux artistes les meilleures conditions possibles de création musicale et scénographique. Premiers spectacles, rencontres inédites, plusieurs jours d’affilée sont dédiés au montage et à la mise en place de ces créations, présentées ensuite chaque soir du festival.

Ce dispositif tient une place à part dans la programmation du festival, comme le souligne Jean-Louis Brossard, le directeur artistique et programmateur des Trans Musicales : “Tous les ans on nous demande : “Alors, c’est quoi la création à l’Aire Libre cette année ?”. On ne demande pas “Alors qu’est qui passe à l’Ubu ou dans le Hall 3 ?” C’est que, souvent, ça a porté bonheur aux artistes. Après cette création, ça lance de très grosses tournées derrière, ça peut vraiment être un départ. Ce qui est bien, c’est que c’est une surprise, c’est un pari, personne n’a jamais vu ce concert avant. C’est comme taper dans la main de quelqu’un et dire : on va le faire ! C’est un pacte”.

Le hall de l’Aire Libre accueillera une exposition de photographies de ces quelques vingt années de moments hors du temps. Elle débutera à l’occasion de la résidence d’Aloïse Sauvage pour cette nouvelle édition.

Retrouvez ci-dessous la liste des créations à l’Aire Libre depuis 1997 :

 



Les résidences de création des Trans à l’Aire Libre depuis 1997
“Une histoire des résidences de création des Trans Musicales de Rennes au Théâtre de l’Aire Libre où de nombreux grands artistes ont éclos depuis 1997. L’ordre respecte ici la chronologie, avec pour chaque artiste ou groupe un titre emblématique de l’époque de sa résidence et de son concert. A noter qu’il y a eu 2 spectacles en création en 2003 (Eiffel et Sharko) et 2004 (Yann Tiersen & Shannon Wright et Santa Cruz). Enfin, les morceaux de Evening Hymns et Crane Angels représentent ici les résidences respectives des collectifs Kütu Folk (2011) et Iceberg (2012). »