Flashback

REPLAY : BCUC aux Trans Musicales 2016

10.06.2020

Banta Continua Uhruru Consciousness : rien que le nom du groupe en quatre langues (zoulou, portugais, kiswahili et anglais) donne un aperçu d’un monde riche, multiple et inconnu. Et de fait, cette formation sud-africaine connecte différents univers par l’utilisation de percussions diverses, d’une basse omniprésente, d’instruments à souffle très variés – dont le (vrai) vuvuzela – et de trois voix dont celle d’un chanteur-leader charismatique et habité, dans le rôle du maître de cérémonie. Sortant des durées de morceaux standards et formatées, la performance de BCUC est une remise en perspective de l’expérience du concert, ici basé sur des énergies et rythmes tantôt planants, tantôt enfiévrés, toujours collectifs.

Leur venue aux Trans Musicales leur aura permis de sortir leur premier album, grâce à leur manager français rencontré via le festival, eux qui n’avaient jamais enregistré dans ce but jusque-là. Leurs différents concerts-cérémonies (en ouverture du festival, dans le Hall 8 du Parc Expo, dans le métro de Rennes et en centre pénitentiaire), auront laissé l’empreinte d’une puissance et d’une générosité hors norme. Ici leur morceau phare, Yinde.

Vidéo produite par notre partenaire Sombrero & Co