Développement durable

Chaque année, nous travaillons à réduire l’impact environnemental des événements que nous organisons, tout en œuvrant à faciliter la venue et améliorer l’expérience des personnes qui les fréquentent. Cela se traduit par un travail constant sur nos modes d’organisation et de production, ainsi que dans nos relations avec les personnes, afin que la mise en œuvre du projet de l’association soit la plus responsable, accessible et inclusive possible, en termes environnementaux, économiques et sociétaux.

Bien que les fondamentaux du projet des Trans en fassent un projet compatible avec le développement durable et solidaire depuis 1979, c’est le déménagement du festival au Parc Expo en 2004 qui nous a conduit à formaliser notre engagement.

Dès 2005, nous avons lancé l’Agenda 21 des Trans, un programme d’actions pour concrétiser nos idées et nos valeurs. À cette époque, les festivals engagés dans le développement durable étaient très peu nombreux. En 2013, nous avons été le premier acteur culturel français à obtenir la certification internationale ISO 20121 (management responsable des évènements) et en 2022 nous innovons à nouveau en lançant la Contribution Environnementale.

Nous donnons ici quelques exemples d’actions emblématiques de nos engagements, dans une liste qui est loin d’être exhaustive !

La Contribution Environnementale

La mobilité des artistes et des publics constitue la principale cause des émissions de CO2 d’un festival. Parallèlement à nos actions de réduction de notre empreinte carbone, nous lançons cette année la Contribution Environnementale, dont l’objectif est de réunir 60 000 € d’ici la fin du festival, pour soutenir trois projets en faveur de la transition écologique et sociale avec qui nous partageons des valeurs : Terre de liens, Compagnons Bâtisseurs Bretagne et Energie Partagée.

Pourquoi 60 000 € ?
Il s’agit de la conversion en euros des 750 tonnes d’équivalent CO2 émises par les transports des artistes et des publics en moyenne sur une édition.

L’Association Trans Musicales a contribué en versant 10 000 euros au fonds.

COMMENT CONTRIBUER?
- à tout moment via ce lien 
: https://www.lestrans.com/contribution-environnementale/
- avant le festival, en ajoutant 1 € (ou plus) au moment de l’achat de votre billet sur Weezevent
- durant le festival, en faisant don de la consigne de son gobelet réutilisable
- après le festival, en faisant don d’une partie ou de l’ensemble de son cashless.

Plus d'infos

La séquence Éviter – Réduire – Compenser est un principe bien connu du développement durable : on évite les atteintes à l'environnement, on réduit celles qui n'ont pu être suffisamment évitées et on compense les effets qui n'ont pas pu être évités, ni assez réduits.
L’opération de Contribution Environnementale décrite ci-dessus concerne la 3e étape de la séquence, retrouvez ci-dessous des actions des Trans relatives aux deux première : éviter et réduire.

Alimentation

Les Trans Musicales, c’est environ 20 000 repas par édition. Nous cherchons à réduire l’impact environnemental de la restauration proposée aux artistes, aux équipes et aux publics, en travaillant une restauration plus durable.

Concrètement , nous demandons à nos restaurateurs :

  • d’acheter le plus possible des produits locaux et/ou bio
  • de n’acheter que des légumes de saison
  • de proposer une carte à 50 % végétarienne
  • de réduire légèrement les portions de viande dans les plats qui en contiennent, et enfin
  • de ne pas proposer de viande rouge (la production d’1 kg de bœuf émet 60 fois plus de CO2 que celle d’1 kg de céréales, et 6 fois plus que celle d’1kg de viande blanche).

Une moyenne de 213 kg de denrées alimentaires non consommées ont été données à des associations (Cœurs Résistants Rennes et Emmaüs) grâce à notre partenaires l’ADEEC sur les dernières éditions du festival.

Transports

Pour un festival comme les Trans Musicales, les transports sont un enjeu de préservation de l’environnement et de sécurité routière.

Nous encourageons les festivaliers et festivalières qui n’habitent pas sur le territoire de Rennes Métropole à utiliser le train ou les cars régionaux ou bien à covoiturer pour se rendre à Rennes.

Pour aller au Parc Expo les jeudi, vendredi et samedi, le STAR (partenaire du festival) met en place des navettes vers le Parc Expo qui desservent principalement le centre-ville de Rennes, mais également 27 communes de la Métropole.

Nouveautés 2022 :

  • vous pouvez proposer vos trajets en covoiturage, sur cette page
  • un parking à vélo sera installé au Parc Expo, pour les plus motivé·es !

Concrètement :

  • 28 % des publics se rendent à Rennes en transports en commun et 20 % en covoiturage
  • 70 % des festivaliers et festivalières viennent en navette au Parc Expo,
    ce qui permet d’éviter environ 5 500 voitures
  • du côté des artistes : en 2021 nous n’avons eu recours qu’à un seul vol intérieur pour la venue des artistes français·es ou résidant en France
  • pour la logistique : en moyenne 160 km parcourus à vélo par notre prestataire Cyclogistic pour du transport de matériel pendant le montage du festival.

Énergie et eau 

Nous suivons avec attention notre consommation d’eau et d’électricité. Au Parc Expo nous surveillons notamment le chauffage, qui est le poste de consommation d’électricité le plus important du festival. Malgré de gros efforts de l’équipe pour chauffer les Halls au minimum durant le montage (qui dure deux semaines), il nous faut l’augmenter suffisamment pour pouvoir accueillir confortablement les artistes et les publics.

Concrètement :

  • Utilisation de lampes plus économes que l’éclairage régulier du Parc Expo.
  • Utilisation de leds pour les lumières des scènes des Halls 3 et 9 du Parc Expo (les leds ont une consommation électrique horaire 2 fois moins élevée que les lumières de scène traditionnelles à incandescence).
  • Lancement d'un partenariat avec APPEE et ADEO-Indus pour un état des lieux précis des consommations électriques au Parc Expo.
  • À l’Ubu nous avons un contrat d’énergie renouvelable, de plus les lumières de services et de scène sont également des leds.

Déchets : réduire, réutiliser et valoriser

Pour les publics nous proposons pour plus de simplicité seulement deux flux de tri : ordures ménagères et recyclage.

En coulisses, pour les équipes, nous avons 7 flux :

  • Bois
  • Masques jetables (covid-19)
  • Ordures ménagères
  • Piles et ampoules
  • Recyclage
  • Restes alimentaires (compost)
  • Verre.

Même avec la participation de chacun·e, la qualité du tri des déchets peut toujours être améliorée. Voilà pourquoi nous mettons en place le re-tri des déchets avec l’ADEEC, pour améliorer le taux de recyclage global.

En 2020, nous avons ont signé la charte Drastic on Plastic.

Nous sommes engagé·es à réduire notre utilisation de plastique à usage unique. Nous l’avons déjà supprimé de la restauration et souhaitons en 2022 équiper tous·tes les artistes de gourdes, ce qui évitera 14 kg de déchets plastiques, la consommation de plus de 700 litres d’eau et l’émission de 150 kg d’équivalent CO2.

Enfin, à l’Ubu et pour le festival nous utilisons des gobelets réutilisables. Pour améliorer le taux de retour (qui était de quasiment 86 % en 2021), nous n’y faisons pas imprimer le visuel de la salle ou des Trans Musicales.

Concrètement :

  • En 2021 la quantité des déchets au Parc Expo était de 15,4 tonnes, soit un peu plus de 500 grammes par festivalier·ères
    - 74 % des déchets au Parc Expo sont valorisés sous une forme ou une autre :
    * 43 % sont valorisés au sein du réseau de chaleur urbain
    * 10 % sont compostés
    * 21 % sont recyclés
  • Pour l’aménagement et la décoration des lieux, nous réemployons systématiquement les matériaux et le mobilier (nappes, lustres, métaux, fontaine à eau, bois, coton gratté, tissus…).

Accessibilité & prévention

Accessibilité

Afin de faciliter l’accès aux événements organisés par les Trans, nous mettons en place une politique tarifaire adaptée, prenant en compte la diversité des situations de tous les publics. En plus des événements gratuits et ouverts à tous·tes (Tournée des Trans, présentations de la programmation, concerts en médiathèques, Rencontres & Débats, concerts en après-midi à l’Ubu et à l’Étage…), nous proposons des tarifs réduits :

  • Pour les personnes de moins de 26 ans, étudiant·es, demandeurs d’emploi, en situation de handicap
  • Pour les détenteurs·trices de la carte Sortir !
  • Pour les détenteurs·trices du Pass Culture.

Pour la venue des personnes en situation de handicap :

  • 1 équipe dédiée à l’accueil des personnes en situation de handicap est présente au Parc Expo
  • des places de parking sont réservées et une entrée coupe file est prévue
  • les comptoirs des bars et des espaces d’accueil sont aménagés, les Halls du Parc Expo sont accessibles de plain pied et des gradins sont en place dans les Halls 8 & 9
  • des boucles magnétiques individuelles sont disponibles à l’Aire Libre, à l’Auditorium des Champs Libres, à l’Étage et à l’Ubu
  • des gilets SubPac pourront être testés sur réservation à l’Étage et au Triangle.

Plus d’infos ici

Prévention

Au Parc Expo sont présents des espaces de prévention et d’écoute, où les publics peuvent s’informer et être entendu·es par une équipe dédiée :

  • Prév’ en ville : on trouve sur ce stand du matériel de prévention pour les risques auditifs, les IST, l’alcool et les produits stupéfiants
  • la Safe Zone (espace de prévention sur les violences sexuelles et sexistes), avec les
    Catherinettes : avec présence de psychologues pour l’accueil et le recueil de témoignages. Les bénévoles formé·es des Catherinettes sont aussi présent·es en maraude dans l’ensemble du Parc Expo.

Par ailleurs, nous organisons l’opération « Capitaine de soirée » : qui permet aux publics venu·es en voiture de remettre leur clé de voiture à leur arrivée au Parc Expo, et de la récupérer seulement s’ils ou elles sont sobres à leur départ. Deux crédits cashless pour des boissons sans alcool sont offerts au moment du dépôt de la clé, ainsi que des cadeaux au moment de la reprise, en cas d’éthylotest négatif.