A-venir

Sur les enquêtes des publics

10.06.2020

La relation aux publics est ancrée dans le projet des Trans depuis ses débuts, la rencontre artistes-publics étant la raison d’exister du premier événement organisé en 1979.

L’intérêt pour les enquêtes des publics est ainsi arrivé au début des années 90. En premier lieu, elles allaient permettre de comprendre les pratiques des médias des publics du festival afin de garantir une bonne diffusion de l’information. Ensuite, ces enquêtes ont aussi été une manière pour les Trans de comprendre plus justement ce qui constitue cette posture de public. En 2007, une collaboration commence entre le Laboratoire Culture et Communication de sciences humaines et sociales de l’Université d’Avignon et les Trans. L’objectif : aller plus loin dans les recherches menées sur les publics et travailler avec des spécialistes du sujet. Les enquêtes des publics ont pris alors une dimension autant qualitative que quantitative développant des outils statistiques ainsi que des techniques d’enquête permettant de comprendre, en profondeur, la relation que les publics peuvent entretenir avec le festival et, plus largement, leurs pratiques culturelles.

Depuis 2015, vous avez pu, en tant que publics des Trans Musicales, répondre à des entretiens, vous rendre à des ateliers participatifs, répondre à l’enquête annuelle envoyée à la fin du festival. Ce dispositif d’enquête permet aux chercheur·euse·s et étudiant·e·s en sciences humaines et sociales de continuer leurs recherches sur les publics des festivals. Pour les Trans, l’objectif est de mieux saisir ce qui se joue au sein de cette entité qu’on appelle « les publics » et qui est composée chaque année de plus de 60 000 personnes.

Et pour vous donner un aperçu de ces travaux, nous vous proposons de découvrir les synthèses des enquêtes des publics menées sur le festival en 2016, 2017, 2018 et 2019.