Kosmo Pilot ou le monde sans passeport

05.11.2021

Le DJ Kosmo Pilot est invité aux Trans Musicales pour la 12e fois d’affilée, si l’on excepte l’édition 2020 où nous n’avions pas pu l’accueillir. Il officiera cette année le samedi 4 décembre dans le Hall 8, entre des groupes et artistes aussi variés que TEKE::TEKE, Tankus the Henge, le projet IKOQWE présenté par Batida, El Combo Batanga et enfin Nuri qui fera la clôture du Parc Expo.

Kosmo Pilot, c’est un peu le tonton trop cool qu’on ne retrouve qu’une fois par an au repas de famille mais qu’on est ravi de revoir, parce qu’on sait qu’on va passer un bon moment. Découvreur sans œillères, encyclopédiste sans académie, ses sets entre les groupes – en interplateaux comme nous les appelons – permettent une continuité musicale toute la soirée et sont des voyages autour du monde où la joie de la musique est couplée à l’énergie de la danse. Comme nous sommes décidément contents de le retrouver, on lui a demandé de répondre à quelques rapides questions et de nous concocter une playlist que lui évoque la perspective de cette soirée.

Qui es-tu, Kosmo Pilot ?

« Waouh, quoi dire… je me sens comme un « passeur » de musique, pas dans le sens qui passe de la musique, ça oui aussi bien sûr, mais plus dans le sens de la transmission ou de la découverte. Mon but, quand j’ai carte blanche, c’est vraiment de faire écouter ce que l’on n’a pas l’habitude d’entendre, de faire franchir tous les frontières et sans passeport en plus, j’adore. Mon p’tit dicton “musique d’ici et d’ailleurs, d’hier et d’aujourd’hui”, c’est tout moi. »

Il te dit quoi Jean-Louis Brossard [le directeur artistique du festival] quand il t’appelle pour te demander si tu es disponible sur cette date-là ?

« Il me demande tout simplement si je veux bien participer à cette édition, et moi qui répond : “je sais pas, il faut que je réfléchisse… non je déconne, mais bien sûr que je participe, et plutôt deux fois qu’une !” »

Ça te fait quoi d’être programmé pour la 12e fois sur ce festival ?

« Je suis honoré bien évidemment, ça veut dire que je ne suis pas complètement nul ! En fait je suis très fier : quand je cherche des dates, je mets “DJ résident des Trans Musicales”, ça fait prétentieux mais je m’en fous, ça pète grave. »

Tu le sens comment cette année, par rapport à la programmation du Hall 8 le samedi ? Tu fais des recherches spécifiques à chaque fois ou tu vois déjà ce qui pourrait coller au moment où tu découvres la programmation ?

« Les deux mon capitaine, je fais des recherches spécifiques et j’ai déjà des musiques qui vont coller sur la programmation de la soirée. »

Est-ce que tu aurais une playlist à partager sur ce que t’inspire ce plateau ?

« Oui bien sûr, voilà par exemple à quoi me fait penser cette soirée » :

Playlist: Kosmo Pilot : un avant-goût de son mix aux Trans Musicales 2021

Écouter sur Deezer

 Écouter sur Spotify

Tracklisting :

Frankie and the Witch Fingers – Brain Telephone (2017)
Orishas – 537 C.U.B.A. (1999)
Gasper Nali – A Bale Ndikuwuzeni (2015)
Electric Bazar Cie – We Only Have Eyes for the Mambo (2018)
Ammar 808 – Ain essouda (2018)
Bubituzak – Ateş Olson (2017)
The Dead 60s – Riot Radio (2005)
The Limiñanas – Calentita (2020)
Pongo – Bruxos (2021)
Sampa The Great – Final Form (2019)

Kosmo Pilot aux Trans Musicales 2021

La soirée du samedi 4 décembre au Parc Expo