[Replay] Reykjavíkurdætur aux Trans Musicales 2016

24.03.2021

Reykjavíkurdætur (également appelé Daughters of Reykjavík) est un collectif féminin de rappeuses né d’une scène ouverte dans leur ville natale. Une réunion, un crew, une meute, et un combat : celui de la libération des femmes et de leur parole.

Issue d’une capitale aussi peuplée que Rennes, la bande s’approprie les codes du hip hop, un genre musical souvent accusé de véhiculer des clichés sexistes. Ici, on se passe le micro pour parler crûment de droit à la fête, du droit d’être sexy et du droit à disposer de son corps ; elles rappent les violences conjugales et le plaisir sexuel, et invitent ceux qui ne sont pas d’accord avec elles à « sucer leur cl*to » pour reprendre l’expression de certains de leurs homologues masculins.

Elles étaient 10 sur scène aux Trans Musicales, et le dernier morceau de leur set, Ógeðsleg, présente un cri de guerre choral avec des sons trap et un flow assassin, le tout en body et poing levé. Si la langue islandaise aura sans doute constitué une barrière à la compréhension du message dans le détail, l’effet visuel et auditif joue à fond : les filles de Reykjavík sont fières et libres.

Reykjavíkurdætur — Ógeðsleg (Live Trans Musicales 2016)

Vidéo produite par notre partenaire Sombrero & Co.

Photo d’illustration par Dominique Vrignaud