[Replay] Snapped Ankles aux Trans Musicales 2017

13.05.2022

Dans la nuit du samedi 9 au dimanche 10 décembre 2017, vers 1h dans le Hall 8 du Parc Expo, les chevilles des danseurs et des danseuses ont bien travaillé…

Snapped Ankles : Chevilles Cassées. Avant de s’abandonner au post-punk de ce groupe de l’est de Londres, mieux vaut s’huiler les articulations. Car le quatuor a une approche bien particulière du genre, tordant à coups de percussions ses mélodies anguleuses faites maison jusqu’à ce qu’elles épousent les contours d’un rock synthétique aux forts relents chamaniques – jusque dans les camouflages qu’arbore le groupe sur scène.

S’ils s’annoncent comme « des gars de la forêt… descendus des arbres », la musique des Snapped Ankles ne sort pourtant pas de nulle part : on y perçoit des filiations avec les synthétiseurs primitifs de Silver Apples (1967), les précurseurs synth-punk Suicide (1970), le goût de l’improvisation du groupe krautrock allemand Can (1968) ainsi que l’approche fantasque et mélodique de Devo (1973).

Le résultat, mi-synthétique mi-tribal et grisant de psychédélisme, irrigue leur premier album de 2017 Come Play The Trees, et les publics des Trans Musicales ont donc pu découvrir cet univers sur scène la même année. Le groupe y avait notamment joué ce décoiffant I Want My Minutes Back qui reste à ce jour pour beaucoup de fans leur morceau le plus marquant.

[Replay] Snapped Ankles — I Want My Minutes Back (Live aux Trans Musicales 2017)