Actu

Retour aux sources : Alvan

24.11.2020

On découvre souvent les artistes sur scène, sur album ou dans un clip. On peut aussi apprendre à les connaître autrement, en s’intéressant aux groupes et aux morceaux qui les inspirent ou les ont inspirés, et qui sont même parfois à la source de leur cheminement musical.

Le prodige rock-electro-world Alexis Morvan Rosius, alias Alvan, détricote ici le patchwork de ses influences, du metal à l’opéra futuriste.

Guns N’ Roses – Welcome To The Jungle (1987)

« C’est l’ouverture de l’album Appetite For Destruction, que je découvre dans la discothèque de mon beau-père à côté des disques d’Aerosmith et d’AC/DC. Tout est parfait sur Welcome To The Jungle : le phrasé légendaire d’Axl Rose, la structure, la réalisation, mais c’est surtout le son de la guitare de Slash et son jeu unique qui me marquent. J’ai 9 ans et cela me donne envie de me mettre à la gratte. A défaut de pouvoir avoir une guitare électrique à l’époque, j’apprends à l’oreille en écoutant l’album, je scotche un micro sur ma guitare sèche et me branche sur un petit ampli de karaoké pour avoir un son saturé. »

Slipknot – Duality (2004)

« J’ai 12 ans quand j’entends Slipknot pour la première fois grâce à une compilation MTV sur laquelle il y a aussi Korn, Atreyu et plein d’autres groupes de metal [MTV2 Headbangers Ball Vol. 2, sortie en 2004]. J’aime ce groupe car c’est pour moi une association de talents incroyables. J’ai toujours adoré la voix virile et puissante de Corey Taylor, j’aurai aimé savoir chanter et gueuler comme lui. Sa topline [mélodie vocale ou ligne de chant] dans ce titre est vraiment géniale ! C’est en écoutant Duality que je m’intéresse à la batterie, la technique de Joey Jordisson à la double-pédale m’a vraiment séduit. La batterie aurait été beaucoup trop bruyante à la maison, j’ai donc appris le morceau à la batterie… sans batterie. »

Éric Serra & Inva Mula – The Diva Dance (1997)

« Le Cinquième Élément de Luc Besson [1997], est mon film préféré. En le voyant à la télé pour la première fois, j’ai eu un coup de cœur pour sa B.O. intemporelle. D’ailleurs, j’utilise encore aujourd’hui le titre Leeloo comme sonnerie de réveil. Le travail sur le sound design est incroyable, la musique est au service de l’image. Ce qui m’attire dans The Diva Dance, c’est l’audace de poser une voix d’opéra sur une instrumentale breakbeat futuriste hyper pêchue. La mélodie de cette voix me fait d’avantage penser à un solo de clavier ou de guitare qu’à une mélodie chantée. »

The Prodigy – World’s On Fire (2009)

« Avec des artistes comme Fatboy Slim ou Chase & Status, ce titre, World’s On Fire, extrait de l’album Invaders Must Die [2009], symbolise mon adolescence. Pendant les soirées avec les potes, on passe forcément Prodigy. Dans ce morceau, il y a un passage un peu dissonant très rythmé qui me rend fou et dont je ne me lasse pas 1:41]. Les voix samplées et saturées m’ont permis de casser des barrières que je me mettais quand je composais. J’ai découvert Prodigy et le breakbeat avec Breathe [1996] qu’on entendait beaucoup dans des publicités ou des musiques de films. Ce groupe est pour moi l’exemple parfait d’un mélange original de plusieurs genres, il apporte l’énergie du rock à l’électronique. »

Fakear – Darjeeling (2014)

« Je découvre sa musique en 2013 [l’année de son passage aux Trans Musicales]. Un vrai coup de foudre. Deux ans plus tard, j’assiste à son concert à Rennes au festival Rock’n Solex. Une claque. Je bloque totalement sur le morceau Darjeeling. Je découvre l’utilisation des voix pour créer une atmosphère ambient et le sampling d’instruments ethniques en guise de mélodie lead [principale]. C’est en voulant me rapprocher de son son que je découvre ma voie en découpant des samples de voix et en slidant [faisant glisser] des notes sur mon ukulélé avec un stylo Velleda. Le fil conducteur de cette playlist, c’est l’hybridation. »

Alvan jouera dans le cadre de l’événement Les Trans s’invitent chez vous le vendredi 4 décembre 2020 à 21h sur lestrans.com, France.tv/Culturebox et TVR.

 Découvrir Alvan     

Écouter la playlist complète