Les Trans présentent :

Seun Kuti & Egypt 80

Fils cadet du légendaire Fela Kuti, créateur et porte-parole de l’afrobeat, Oliseum Anikulapo “Seun” Kuti est le leader, saxophoniste et chanteur de l’ensemble Egypt 80 depuis le décès de son père en 1997. A la tête de cette troupe de 14 musiciens, le chanteur suit les traces de celui qui, avec le batteur Tony Allen, a posé les bases de ce mouvement musical mêlant jazz, highlife, funk et musique traditionnelle nigériane.

Les lettres A.F.R.O.B.E.A.T. tatouées sur les doigts, la phrase “Fela Lives” inscrite sur son dos : Seun Kuti revendique haut et fort son héritage paternel. S’il interprète, à la manière de ce dernier, des chansons rythmées aux cuivres enfiévrés, il a peu à peu commencé à incorporer des influences extérieures à sa musique (en collaborant notamment avec Santana et des rappeurs américains tels que Blitz The Ambassador ou M1 du duo Dead Prez). Aussi musicien qu’activiste, Seun Kuti reprend à son compte l’imaginaire révolutionnaire dans des albums au contenu politique fort (comme le récent “Black Time”, sorti en 2018) et fait sonner la voix de l’Afrique insoumise sur scène.

Seun Kuti