[Vidéo] Shortparis : Yablonnyj Sad

17.03.2022

Découvert en France lors des Trans Musicales 2019, le groupe russe Shortparis, habitué aux prises de positions et aux propos politiques, semblait étonnamment discret depuis le début de la guerre et de l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Il rompt aujourd’hui le silence à sa manière, avec un clip particulièrement émouvant.

En guise de déclaration officielle, le quintet dark wave de Novokouznetsk a choisi d’enregistrer une version acoustique du morceau Yablonnyj Sad (en français : “Pommeraie”) déjà présent dans l’album du même nom sorti en juin 2021. Mais au chant, aux deux batteries, à l’accordéon et au piano dissonant s’ajoutent ici une chorale d’anciens combattants ayant servi lors de la Seconde Guerre mondiale contre l’Allemagne nazie. Si les paroles anti-guerre, aussi poétiques que politiques, échappent forcément aux non-russophones, l’intention et les émotions sont quant à elles portées et décuplées par ce chœur mêlant force et fragilité.

Shortparis, Хор ветеранов им. Ф. М. Козлова – Яблонный Сад

 

Depuis sa création en 2012, Shortparis s’est peu à peu distingué par son habileté à développer un discours politique anti-autoritaire, sans jamais tomber sous le coup de la censure. Sa stratégie – très réfléchie – repose notamment sur deux éléments : d’une part, une écriture de textes dont la forme poétique lui permet de développer des idées et des pensées bien plus implicites et subtiles que des slogans politiques ; d’autre part, une mise en scène de ces morceaux dans des clips dans lesquels il joue avec les symboles et avec sa propre image, quitte à créer une ambiguïté chez celles et ceux qui le découvrent. Par exemple dans le clip de Strashno fin 2018 où l’on voyait les membres du groupe crânes rasés, agressifs et équipés comme une milice paramilitaire, afin de dénoncer le traitement de migrants et d’ethnies minoritaires en Russie.

Mais si le groupe a ainsi souvent réussi à exprimer librement ses idées dans ses morceaux en utilisant ces détours, on apprend ces jours-ci que juste après le début de la guerre, et donc plusieurs jours avant la publication de la nouvelle vidéo Yablonnyj Sad,  le chanteur du groupe – Nikolaï Komyagin – aurait été emprisonné suite à sa participation à une manifestation à Saint-Pétersbourg.