Chronique

Début de la résidence dans le quartier rennais du Blosne

04.12.2020

Épisode 1 : Le Blosne, l’école et la musique

Quand tu étais jeune, il y avait des caméras pour faire des clips ?” 

Vous pouvez montrer vos visages sans masque ?” 

Est-ce que tu peux nous chanter une chanson ? ”

J’ai fait un dessin pour l’Ubu, quand on pourra y aller ?” 

Est-ce que cette année on va apprendre à chanter?”

Ainsi a commencé la relation entre les Trans et les élèves des classes de CM1-CM2 de l’École primaire Pascal Lafaye, située dans le quartier rennais du Blosne. Un début mouvementé et modifié par le contexte sanitaire et l’interdiction d’ouvrir les ERP (établissements recevant du public). Impossible donc de présenter l’Ubu, ou les lieux des Trans Musicales à ces élèves, impossible aussi de leur proposer un tout premier concert dans une salle et une première participation à un festival. Heureusement, et les élèves l’ont compris aussi, le projet des Trans en résidence dans le quartier du Blosne va durer jusqu’en 2023, reportant juste de quelques mois (nous l’espérons), les rendez-vous prévus en début d’année scolaire.

Dans la même dynamique que le projet en Bretagne romantique, les Trans et différentes structures du quartier rennais du Blosne débutent ensemble une aventure autour de la découverte musicale. De la posture de public à celle d’artiste, ou encore celle d’organisateur·trice, les élèves actuellement en CM1 vont avoir accès à différentes propositions pendant trois ans, jusqu’à leur entrée au collège la Binquenais (établissement également situé dans le quartier). En plus des Trans, de nombreux artistes et des intervenant·e·s du Conservatoire à rayonnement régional (qui s’installera pour la partie musiques actuelles dans le quartier en 2021) vont permettre une large découverte musicale, par la fréquentation de concerts autant que par la pratique artistique. 

Depuis le mois d’octobre, ces actions ont commencé avec les élèves, professeur·e·s, intervenant·e·s du Conservatoire. Suivant l’adage inventé, “nous ne pouvons pas venir aux Trans, mais les Trans peuvent venir chez nous”, des interventions dans l’école primaire ont pu être maintenues voire ajoutées au programme. L’initiation aux musiques actuelles, la rencontre avec les artistes du groupe breton IA404, accompagné par les Trans et initialement programmé aux 42èmes Trans Musicales, IA404, et la participation à des mini-concerts dans l’école ont permis d’assouvir, en partie, la curiosité des élèves des classes de CM1-CM2. Et parce que la pratique est un bon moyen aussi pour développer la sensibilité et la créativité des enfants, des ateliers de composition via des outils de MAO (musique assistée par ordinateur) ont été proposés aux élèves par les musicien·ne·s de IA404. De son côté, l’intervenante du Conservatoire Mélanie Louvel a travaillé sur The Crown, un des morceaux du groupe, pour que les élèves puissent la reprendre en chœur pendant les concerts ! 

Retours en vidéos sur ces premiers moments de cette résidence :

Suivez les aventures de ce projet sur le compte Instagram @lestransenrésidence

À très bientôt !