Flashback

UBU, EARLY YEARS : Daft Punk

08.06.2020

Ubu, Early Years est une exposition créée à l’occasion des 30 ans de l’Ubu en 2017 : une photo d’un artiste programmé dans les premières années du club illustre un témoignage de Jean-Louis Brossard, son directeur artistique. On retrouve ici le duo Daft Punk, qui avait joué à l’Ubu le 2 décembre 1995 lors des 17e Rencontres Trans Musicales.

Les Daft c’est un premier maxi qui me tombe dessus : Da Funk sur Soma Records, un label écossais. Ils étaient parisiens mais ils étaient aussi copains avec des gens de Rennes car il me semble qu’ils avaient fait un DJ set au Carmès. Ils étaient aussi très potes avec Kenobi, un copain à moi qui a été DJ et avec qui j’ai bossé sur les soirées Planète 2 et 3.

“Le vendredi j’ai carrément dit aux médias que les Daft Punk ne pourraient pas jouer”

On a donc réussi à booker les Daft Punk pour un Ubu sauf que c’était l’année des grandes grèves : il n’y avait plus d’essence, plus de voitures, plus de trains, il n’y avait plus rien. Ils jouaient le samedi après-midi à l’Ubu et le vendredi j’ai carrément dit aux médias que les Daft Punk ne pourraient pas jouer, parce qu’on ne voyait pas comment on pourrait les faire venir. La production a réussi à faire en sorte que Thomas Bangalter, qui venait juste d’avoir son permis, accepte de prendre sa voiture et d’y mettre tout leur studio pour aller à Charles de Gaulle de façon à pouvoir venir à Rennes, sinon c’était impossible.

Super concert, gens charmants : on a adoré. Comme on était assez potes avec eux, Kenobi avait fait en sorte que pour la deuxième soirée Planète ils viennent faire un show vraiment spécial. Par amitié pour le festival, au Hall 9 du Parc Expo, ils ont accepté de faire un mélange de live et de DJ set, chose qu’ils n’ont fait qu’une fois dans leur vie… et ils n’avaient pas de casques !”