Jungle By Night

“Ils incarnent le futur de l’afrobeat” : Tony Allen, batteur de Fela et de Damon Albarn (au sein du projet The Good, The Bad And The Queen), a personnellement adoubé ces neuf jeunes musiciens hollandais, déjà remarqués avec John Legend en première partie de Mulatu Astatke ou The Roots. A la tête d’une discographie forte de trois albums, Jungle By Night imagine des morceaux aux racines jazz funk autant qu’éthiopiques, voire psychédéliques. Et sur scène, le groupe se libère de l’emprise de ses multiples références pour mieux plonger le public dans une transe physique héritière de George Clinton.

afrobeat, afro-funk, Éthio-Jazz
Amsterdam, Pays-Bas
2010

TRANS – 2014
Du mer. 06 Déc à 0h00
au dim. 07 Déc à 16h18